Expatriation, expat, Travailler à l'étranger, emploi et offre d'emploi à l'international ..
EXPATRIATION l TRAVAILLER A L'ETRANGER l MOBILITE INTERNATIONALE
Relocation l Services aux expatriés l Blog Expat l Forum expatrié l vivre, étudier, travailler et s'installer à l'étranger l


Partir vivre et travailler à l'étranger, Emploi à l'étranger ...

> Accueil > Travailler à l'étranger













TRAVAILLER A L'ETRANGER

Sites partenaires


Expatriation :
Assurance vie expatrié
Banque expatrié

Expatrié
Expatrié et impatrié
Français à l'étranger

Création de société à Londres
Votre société limited à Londres
Création de société à l'étranger
Agence de relocation
Relocation à Paris
Relocation à Lyon

Portage salarial
Portage salarial expatrié
Portage salarial Maroc
Portage salarial Luxembourg
Portage salarial Autoentrepreneur
Portage salarial Suisse

Portage salarial-expatrie
Portage salarial-international
Portage-salarial-export

Téléphonie
Téléphoner moins cher à l'étranger
Téléphoner sans roaming
Appeler moins cher vers l'etranger

Location de véhicule aux expatriés
Transittemporaire
Transit temporaire
Location-de-voitures-aux-expatries





Les chiffres annoncés récemment sont formels. En dix ans, près de 600 milles français seraient partis à la recherche d’un emploi à l’étranger. Et encore ! L’ambassade de France en Chine annonçait récemment une hausse du pourcentage des jeunes expatriés (près de 100 chaque mois) venus s’installer définitivement, soit à la recherche d’un job d’été, d’un stage, d’un emploi ou même dans le but de monter une petite affaire.

Travailler à l’étranger attire donc de plus en plus de jeunes diplômés lassés par le chômage grandissant ou attirés par des perspectives de carrières plus intéressantes que dans leur pays. D’un autre coté aussi, il y a les personnes en pleine reconversion professionnelle qui espèrent le meilleur à l’étranger. Et bien évidement, il y a des travailleurs, qui de plus en plus, adhèrent facilement à l’idée d’aller voir plus loin, dans un nouvel environnement pour booster et redynamiser leur carrière.

Quelque soit le cas de figure, travailler à l’étranger est une décision qui mérite d’être prise avec beaucoup de tact et de minutie. Seul le gout de l’aventure ne suffit plus. Louis D explique : « J’avais l’impression d’être exploité pour des miettes. En plus, je rêvais de partir. Je me disais qu’ailleurs, surtout dans un pays exotique, j’aurai plus les chances de me faire remarquer. J’ai donc réuni mes économies et j’ai fait le grand saut à regret. J’ai erré un bon moment sans rien trouver d’intéressant. En plus, mon budget se rétrécissait de plus en plus. J’ai vécu une période difficile qui finalement m’a fait admettre que je n’avais pas été assez préparé. Je suis revenu au pays déçu. »











Il faudrait le rappeler. Aller travailler à l’étranger demande autant de préparation physique que psychologique. Posez-vous les bonnes questions. Quelle est ma vraie motivation pour rechercher ce travail à l’étranger ? En ai-je les moyens financiers nécessaires? Vais-je m’adapter facilement ? Comment me mettre à l’abri si tout ne marche pas comme prévu ?

Dès que le choix de partir à été effectué, ne vous laissez pas gagner par l’euphorie. Ciblez le pays d’accueil en fonction des multiples opportunités qu’il offre dans la carrière que vous embrassez. Puis, par prudence, commencez déjà sur place à consulter toutes les offres par internet et autres supports médiatiques. Il existe de nos jours des milliers de sites internet et journaux d’annonces spécialisés dans les demandes et les offres d’emploi. Il serait aussi très intéressant d’avoir des contacts dans le pays de destination (amis, parents ou collègues) pour faire une prospection sur place, obtenir des informations sur votre domaine dans ce pays , vous recommander et même vous accueillir chez eux et vous encadrer à vos débuts. Rapprochez-vous aussi de la représentation diplomatique du pays ciblé pour avoir premièrement des renseignements sur la législation du travail en vigueur dans l’Etat mais aussi, sur les formalités administratives pour obtenir le visa et le permis de travail. Commencez cette démarche tôt car les procédures administratives sont lentes et il est rarement possible de transformer un visa touriste en visa travail. Tromper la loi ne servirait qu’à vous attirer de très graves sanctions.

Enfin, il vaudrait mieux s’engager avec des promesses d’embauches que sur trop d’optimisme. Et si vos moyens vous le permettent, il serait judicieux d’aller visiter vous-même une première fois le pays et tâter la situation. Après quoi, vous serez définitivement fixés sur la pertinence de votre expatriation définitive.

NOS LIENS

NOS LIENS

GUIDES MOBILITE




Copyright 2013 Mobilite internationale